Le „problème russe“ des sociaux-démocrates allemands

Le SPD english est critiqué pour son attitude ambivalente l’égard du Kremlin. Le chancelier social-démocrate, Olaf Scholz, a condamné l’envoi de troupes russes la frontière ukrainienne. Mais son parti, soucieux d’assurer le bon déroulement du chantier Nord Stream 2, demeure relativement conciliant gegenüber Vladimir Poutine.

Il n’aura fallu que vingt-six minutes for relancer les debats sur la relation ambiguousë qu’entretiennent les sociaux-democrates allemands avec la Russie. Vingt-six minutes of a podcast, dans lequel l’ancien chancelier german and désormais lobbyiste Gerhard Schröder beschuldigen die Ukraine und den Otan de provoquer le Kremlin. „Je ne crois pas que la Russie ait intervenir en Ukraine“, versichern, dass diese symbolische Figur der SPD qui travaille entre autres pour le géant gazier russe Gazprom ist. ses yeux, Kiew ist der Hauptverantwortliche des “Bruits de Bottes” tanz la region.

„Gerhard Schröder a le droit de s’exprimer ainsi, concède la Süddeutsche Zeitung. Il vit dans un pays libre.“ Mais l’absence de response du chancelier, Olaf Scholz, lui aussi social-démocrate, demeure choquante aux yeux du quotidien de gauche. Depuis le début de la crise ukrainienne, son parti est accusé d’être trop bienveillant l’égard de Moscou. „Ici, la ministre-présidente sociale-démocrate de Mecklembourg-Poméranie occidentale, Manuela Schwesig, se bat sans relâche pour le projet de gazoduc controversé Nord Stream 2 [qui doit relier la Russie à l’Allemagne], Aufzählung Der Spiegel. Là, le chef du groupe parlamentary du SPD, Rolf Mützenich, réfléchit des alternatives l’Otan [pour garantir la sécurité européenne et régler la crise ukrainienne].“

En début de semaine, le chef du SPD, Lars Klingbeil, a bien condamné les propos de Schröder, pourtant considéré comme son mentor. Mais gießen T Online, ces récentes Erklärungen „semblent faibles et peu crédibles face aux flots de discours sociaux-démocrates pro-Poutine et pro-Nord Stream 2“. En décembre dernier, Olaf Scholz lui-même avait assuré que le gazoduc, très Attendu par les Russes, était un simple „Projet du secteur privé“, okkulte ainsi les implikationen géopolitiques de sa mise en Exploitation.

„Europäisches Problem“

Le média en ligne l’assure, le problème russe de la social-démocratie allemande est „en train de devenir un problème européen“. Contrairement au Royal-Uni ou aux pays Baltes, l’Allemagne a refusé de fournir des armses l’Ukraine, préférant envoyer 5 000 casques de protection. Si elle a annoncé

[…]

Marie Daudal

Senta Esser

"Internetfan. Stolzer Social-Media-Experte. Reiseexperte. Bierliebhaber. Fernsehwissenschaftler. Unheilbar introvertiert."

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.